Internet, terre de mission ?

Internet, terre de mission ?

Internet est-il une terre de mission ? Bien entendu, ce pourquoi j’ai accepté avec plaisir de participer à la dernière émission Terres de mission !

En complément de cette émission…

Internet, don de Dieu ?

Le pape François a repris à son propre compte les paroles de… Pie XII, en 1957 (!), au sujet des merveilleux progrès techniques, assurant qu’Internet, comme la télévision, la radio et le cinéma, est un « don de Dieu » pour l’évangélisation !

L’enjeu est simple, comme l’expliquait déjà Jean-Paul II :

Aider les personnes qui ont leur premier contact à travers Internet à passer du monde virtuel au monde réel de la communauté chrétienne.

C’est particulièrement ce que permet notre outil de live chat’ (lire ici), permettant des premières discussions, très profondes, avec des internautes souvent athées ou d’autres religions.

Internet, un lieu physique ?

En 2009, Benoît XVI a appelé à l’évangélisation du « continent numérique », à la suite de Jean-Paul II qui avait déclaré, dès 2002 :

Pour l’Eglise, le nouveau monde du « cyberspace » est une exhortation à la grande aventure d’utiliser son potentiel pour proclamer le message de l’Evangile.

(lire sa lettre : Internet, un nouveau carrefour pour l’annonce de l’Evangile)

Jean-Paul II y expliquait pourquoi qu’Internet est bien un lieu physique à évangéliser :

Internet est certainement un nouveau « forum », entendu dans son antique sens romain d’espace public où étaient conduites la vie politique et les affaires, où étaient remplis les devoirs religieux, où se déroulait la plupart de la vie sociale et où était exposé ce qu’il y a de meilleur et de pire dans la nature humaine. Il s’agissait d’un espace peuplé et bruyant, qui reflétait à la fois la culture environnante et créait une nouvelle culture propre.

De fait, nous investissons ce nouveau continent à la manière des anciens missionnaires que l’on envoyait dans de lointaines contrées pour annoncer le Christ, c’est-à-dire à petits pas, ne sachant pas toujours comment nous y prendre. N’écrivaient-ils pas parfois sur leurs cartes « hic sunt leones », ce qui signifie littéralement : « ici sont les lions », c’est-à-dire : terre inconnue ? Peut-être cette évangélisation nécessite-elle alors, plus que toute autre évangélisation, une grande dose d’humilité, si difficile à trouver, pour chacun de nous ?

Dans ce nouveau monde, il faudra, comme à l’époque de la découverte de l’Amérique, y construire de nouvelles églises. Une « cathédrale numérique », faite de multiples chapelles, toutes aussi attirantes les unes que les autres, comme je l’ai expliqué pour la première fois dans mon livre Dieu est de retour, en 2009, puis dans Dieu et Internet en 2011.

Il faudra surtout répondre aux questions de ces « indigènes » (qui peuvent être nos voisins de pallier !) comme le firent les jésuites en Chine au 18e siècle (extraits de leurs lettres) :

On ne réussit pas d’ordinaire en début par les mystères de notre religion, les uns paraissent obscurs, les autres incroyables. Il faut, pour mériter leur attention, s’accréditer dans leur esprit, gagner leur estime par la connaissance des choses naturelles… (…) écouter et résoudre les difficultés qu’ils se posent.

Un gigantesque chantier

Bien sûr, comme toute mission, l’évangélisation par Internet n’est pas qu’une question de frontières – encore que là aussi, le pape François nous invite continuellement à nous rendre aux périphéries, ce que permet bien Internet.

La tâche est gigantesque. L’enjeu est immense. Particulièrement à l’heure du transhumanisme et d’une certaine dictature de la technique. Toujours dans cette même lettre de 2002, Jean-Paul II indiquait l’objectif, de façon prophétique :

Internet fait apparaître des milliards d’images sur des millions d’écrans d’ordinateurs partout dans le monde. De cette galaxie d’image et de son, le visage du Christ ressortira-t-il et la voix du Christ sera-t-elle entendue? Car ce n’est que lorsque son visage sera contemplé et sa voix entendue que le monde connaîtra la bonne nouvelle de notre rédemption. Tel est le but de l’évangélisation. Et c’est ce qui fera d’Internet un espace véritablement humain, car s’il n’y a pas de place pour le Christ, il n’y a pas de place pour l’homme.

A suivre…

Parrainez le 1er missionnaire de Lights in the Dark
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *